I see you again

Bien évidemment beaucoup de pensées. blablabla *****  je préfère me taire, écouter et apprécier.

enjoy#

eutow Continue reading ‘I see you again’

  • Share/Bookmark

Cool Mélancolie

C’est la rentrée, le thermomètre oscille étrangement entre 10 et 22 degrés, les cafetiers nous disent qu’on ne sait plus comment s’habiller, les candidats PS se succèdent à la TV et nous parlent de crise avec leurs visages plastifiés pleins de rictus. Ce n’est pas grave, soufflons les bougies de nos 30 ans, prenons des cours de karaté, faisons du vélo, n’oublions pas nos tisanes et nos mojitos, découvrons de nouveaux auteurs (vive Henning Mankell), sortons et surtout, surtout, réjouissons nous des sorties d’albums et concerts à venir. Continue reading ‘Cool Mélancolie’

  • Share/Bookmark

Le complexe du castor


Le titre en lui-même semble pousser à se poser la question suivante : de quoi peut bien traiter un film au titre aussi étrange ?

Je vous liste plusieurs pistes, a priori évidentes, toutes relatives aux différents protagonistes de l’histoire :

  1. Un film avec Mel Gibson en tout premier plan (l’affiche à peine découverte) : un gros film d’action en perspective
  2. Un film de Jodie Foster, l’enfant prodige d’Hollywood : un film posé et réfléchi
  3. Un film animalier mettant en scène le castor en nous dévoilant ses principales caractéristiques Continue reading ‘Le complexe du castor’
  • Share/Bookmark

Maloya


Maloya…sous ce doux nom se cache un chant de souffrance né sur l’Ile de la Réunion et qui trouve son origine dans la lutte des noirs contre l’esclavage. Musique de résistance, mais également rituel sacré, le maloya s’est longtemps « pratiqué » en cachette, dans l’obscurité. Exprimant à la fois la souffrance liée à la condition d’esclave mais aussi l’espoir de la liberté, le maloya s’est depuis transmis sous différentes formes au travers des communautés malgaches, indiennes et africaines. Symbole fort de l’Ile de la Réunion, il en constitue un véritable reflet de son identité : multiculturelle, insoumise et libre. Continue reading ‘Maloya’

  • Share/Bookmark

L’Hommage à Bashung : je fume pour oublier que tu bois

J’ai (re)découvert cette chanson de Bashung qui date de l’époque « Roulette Russe », reprise et réinterprétée par Keren Ann en live à Taratata : juste un bijou.

Le titre « je fume pour oublier que tu bois » fait partie de l’album de reprises « Tels Alain Bashung » sorti ce mardi 26 avril. Il démontre que l’art délicat de la reprise ne se conjugue pas nécessairement avec mauvaise surprise…quand l’originalité vient bousculer le mythe !

« Il faut prolonger les belles chansons » disait Bashung en parlant des reprises, « c’est un petit signe d’éternité »…Une phrase qui résonne d’autant plus fort avec le titre collector « Aucun express » de Noir Désir – qui ouvre l’album – et qui constitue le tout dernier enregistrement du groupe avant son ultime dissolution.

Image de prévisualisation YouTube

+Yake+

  • Share/Bookmark