L’Hommage à Bashung : je fume pour oublier que tu bois

J’ai (re)découvert cette chanson de Bashung qui date de l’époque « Roulette Russe », reprise et réinterprétée par Keren Ann en live à Taratata : juste un bijou.

Le titre « je fume pour oublier que tu bois » fait partie de l’album de reprises « Tels Alain Bashung » sorti ce mardi 26 avril. Il démontre que l’art délicat de la reprise ne se conjugue pas nécessairement avec mauvaise surprise…quand l’originalité vient bousculer le mythe !

« Il faut prolonger les belles chansons » disait Bashung en parlant des reprises, « c’est un petit signe d’éternité »…Une phrase qui résonne d’autant plus fort avec le titre collector « Aucun express » de Noir Désir – qui ouvre l’album – et qui constitue le tout dernier enregistrement du groupe avant son ultime dissolution.

Image de prévisualisation YouTube

+Yake+

  • Share/Bookmark

0 Responses to “L’Hommage à Bashung : je fume pour oublier que tu bois”


Comments are currently closed.